Ville de La Ciotat, un coin de paradis en Provence

La Ciotat est une ville de plus de 35 993 habitants (recensement 2019) avec une superficie de 31,46 km2. Ses habitants sont appelés les ciotadennes et les ciotadens et ont pour devise “Fier d’être ciotaden”.
La Ciotat est connue pour ses plages et sa baie classée plus belle du monde en 2019, mais pas que. La Ciotat est une ville riche d’histoire et de traditions. Le monde la connaît aussi de par son célèbre chantier naval mais surtout pour être le berceau du cinéma.

La ville du cinéma 

La ville de La Ciotat est mondialement connue grâce aux frères lumières puisqu’elle est appelée ville berceau du cinéma. 
Tombée sous le charme de la ville, La famille Lumière fait construire une demeure familiale sur 90 hectares de terrains à proximité des plages  » Le château du Clos des Plages”. C’est à l’intérieur de cette bâtisse qu’ Antoine Lumière a pu projeter ses premiers films. Une demeure somptueuse aujourd’hui privée, qui ouvre ses portes pour certaines occasions, notamment  pour les journées du Patrimoine. La Ciotat inspire les frères Lumière et c’est donc dans leur ville de cœur qu’ils capturent les premières images de scènes animées qui serviront à la première projection cinématographique au monde :  l’arrivée du train en gare de La Ciotat. C’est au théâtre de L’Eden que les frères Lumières continuent l’aventure. Cette salle populaire construite en 1889 par l’entrepreneur de spectacles Alfred Seguin accueille 250 ciotadens pour la première séance de cinéma officielle et payante le 21 mars 1899. Cette date immortalise le théâtre de l’Eden comme étant le cinéma le plus ancien du monde.

Les trois cinémas de La Ciotat sont :

Qui est le maire de La Ciotat ? 

Arette Salvo a été élue maire de La Ciotat le 28/06/2020. Madame Salvo du parti LR,  était adjointe aux finances de M.Patrick Boré son prédécesseur qui a été maire de La Ciotat de 2001 à 2020.

Berceau de la pétanque

Contrairement à ce que l’on peut penser, la pétanque est née à La Ciotat et non à Marseille !

L’origine du mot pétanque vient de l’expression “ pés tanqués” en provençal qui signifie pieds tanqués ou plutôt pieds joints en langage courant.
Les jeux de boules ont pour ainsi dire toujours existé et perduré à travers les époques et civilisations. Ils étaient très célèbres au Moyen Âge et à la Renaissance, Les boules ont été faites d’argile, de pierre, de bois et pour finir en acier. 
Au XIXème siècle chaque région française pratique sa propre variante du jeu mais ce sont les méridionaux qui vont instaurer le jeu provençal appelé la longue . La règle : le choix du terrain est libre mais les tireurs doivent faire trois pas de course pour prendre leur élan avant de lâcher la boule au plus près du cochonnet. En juin 1907, lors d’une partie de jeu provençal devant le café de la boule étoilée à la Ciotat, le champion de longue Jules Lenoir qui souffre de rhumatismes ne peut plus jouer à son jeu favoris. Son ami Ernest Pitiot décide de le faire jouer sans se déplacer, c’est-à-dire les pieds “tanqués” dans un cercle tracé à plusieurs mètres du cochonnet. La pétanque était née. Après quelques affinages des nouvelles règles, La Ciotat organise le premier concours de pétanque en 1910. La discipline s’est très vite répandue dans le sud puis au niveau national, en Europe et même dans le monde.

Les plages et les calanques

La ville de la Ciotat est célèbre pour ses nombreuses plages  mais aussi pour ses calanques.

Les plages 

A proximité du centre ville ou cachés entre les rochers, vous avez le choix entre au moins sept plages à La Ciotat.

  • La plage des lumières
  • La grande plage
  • La plage des capucins
  • La plage de saint Jean Roche Plate
  • la plage de Fonstainte
  • Le liouquet
  • Arene Cros

Tous les détails sur les plages de La Ciotat se trouvent ici.

Les calanques

Lorsque l’on parle de calanques, on pense tout de suite à Cassis ou Marseille. Les calanques de la Ciotat vous demanderont certes moins d’effort physique puisqu’elles sont facilement accessibles, sans randonnées à prévoir mais le spectacle reste le même. Tout aussi impressionnantes de part leurs eaux turquoises et les roches qui les entourent. 

Les deux calanques de La Ciotat sont : 

Le parc du Mugel 

Le parc du Mugel est un jardin botanique de plus de dix hectares créé en 1923. C’est un lieu grandiose et parfait pour une balade surtout en été puisque le parc est ombragé. Entre palmeraie, roseraie et la vue au dessus du niveau de la mer depuis le belvédère, la balade en vaut largement le détour.

Tous les détails pour accéder au Parc du Mugel et organiser votre balade se trouvent ici.

Le chantier naval 

Dans l’antiquité La Ciotat était appelée Portus Citharista soit le port de Ceyreste. Cette crique protégée du vent par le Bec de l’Aigle, était une étape maritime importante pour les marins qui pouvaient s’y ravitailler notamment en eau. 
C’est au XIVème siècle qu’elle est rebaptisée “civitas” qui veut dire “La Cité” avec sa devise qui lui est liée “civitatensis c’est à dire “de cette citée” soit aujourd’hui “fier d’être ciotaden”.
Au cours des années, son nom a évolué et est devenue La Cieutat jusqu’en en 1429, où la ville portuaire est séparée de Ceyreste et devient une ville indépendante et autonome.
Autrefois basée sur l’activité de la pêche, La Ciotat est un lieu de commerce pour le transport de marchandises à l’export (blé, vin, huile d’olive, savon) et à l’import ( épices, soie, parfums…). Ce commerce, dit de “caravane”,  attire l’œil de grands armateurs et de riches familles bourgeoises qui s’installent à La Ciotat et aident à son évolution grandissante.
C’est en 1820 que La Ciotat devient essentiellement un chantier naval, qui donnera naissance au premier paquebot à vapeur “Le Phocéen” en 1836. Le chantier naval a mené son activité jusqu’en 1987. C’est en 1995 que la la SEMIDEP reprend les rênes en proposant des services de refit et de réparation de superyachts.

La Ciotat : la plus belle baie du monde 2019

La Ciotat a été élue plus belle baie du monde soit au même rang que la baie d’Along.

Le club “Les plus belles du mondes” créée en 1997, rassemble et classifie 42 baies réparties sur 27 pays. En France, sept baies font partie du classement : 

  • La baie du mont Saint Michel
  • Le Golfe du Morbihan
  • La baie de Girolata
  • La baie des Saintes
  • La baie de Fort de France
  • La baie de Pouliguen

A celles -ci s’ajoute donc la seule baie méditerranées en métropole française : La baie de La Ciotat, qui a su séduire les jurys du club qui ont auditionné la ville pendant deux jours. 

L’ile verte 

Au milieu de la baie se dresse une île appelée l’île verte. Elle est unique dans Les Bouches du Rhône puisqu’elle est la seule île à être boisée dans le département.

Un lieu de vie et de culture

De nombreuses manifestations et expositions ont lieu dans la ville toute l’année et d’autant plus lors des périodes estivales.

Les joutes

La joute provençale est une activité traditionnelle encore pratiquée à La Ciotat.
C’est le même principe que les joutes moyenâgeuses. C’est à dire qu’au lieu qu’un chevalier soit sur un cheval il est sur une barque. Chacun des deux jouteurs est positionné sur un haut de plateforme, appelé  « tinteine”, à l’arrière d’une  barque. Ils sont tous deux  équipés d’un bouclier en bois et d’une lance. Les deux barques sont face à face et se croisent. Le but est de déséquilibrer son adversaire lors du croisement des bateaux et de le faire tomber à l’eau.
Depuis 300 ans, les joutes ont traditionnellement lieu le 16 août quand la ville est en fête. Le premier groupe de joute, les “Taragaires Ciotadens” a été créée en 1921 et existe toujours.
Selon certaines archives, la joute provençale serait pratiquée au moins depuis 1410. Elles étaient aussi appelées “ réjouissances nautiques “, puisqu’elles étaient pratiquées pour divertir des visiteurs importants qui appartenaient à la royauté.

Le Blason de La Ciotat

Si vous ouvrez  l’œil, le blason ciotaden se cache un peu partout dans la ville.
Les deux tours représentent les fortifications anciennement présentent autour du bourg de la ville. 
Le poisson fait référence aux premiers habitants qui étaient des pécheurs
La crosse abbatiale fait référence à L’Abbé de Saint Victor 

Le musée ciotaden

C’est par ce musée qu’il faut commencer lors de votre séjour à La Ciotat. Vous y découvrirez l’histoire et les secrets de la ville. De nombreux objets liés à son patrimoine y sont exposés à travers 15 salles. Le musée ciotaden organise également des conférences, des projection et abrite aussi des expositions temporaires.

Tarifs :

  • Adultes : 5 €
  • 12-18 € : 3 €
  • – de 12 ans : gratuit

La chapelle Notre-Dame de la Grade de La Ciotat

Tour comme la célèbre Bonne Mère marseillaise, La Ciotat a aussi sa chapelle qui veille sur ses marins depuis le début du XVIIe siècle. La chapelle surplombe la baie de la ville à près de 80 mètres dans les hauteurs de l’anse de Figuerolles. Ce qui offre une vue panoramique imprenable sur la baie et les falaises.

La maison de la construction navale

Lieu d’expositions, de conférences et de projections liées à l’histoire de la construction navale.

Tarif : gratuit

La médiathèque Simone Veil

De nombreux ouvrages littéraires, visuels et auditifs y sont disponibles ( Livres, DVD, CD…)
La médiathèque organise aussi des expositions temporaires.

Tarifs habitants de La Ciotat :

  • Adultes : 10,10 €
  • – 18 ans : gratuit

Tarifs habitants d’autres communes :

  • Adultes : 26,30 €
  • – 18 ans : 16,20 €

Horaires :

  • Mardi : 09h00 – 14H00
  • Mercredi : 10H00 – 18H00
  • Jeudi : 13H00 – 18H00
  • Vendredi : 13H00 – 18H00
  • Samedi : 10H00 – 18H00

La galerie du port

Salle d’expositions temporaires sur le vieux port.
L’entrée est pour la plupart du temps gratuite.

La Chaudronnerie

La Chaudronnerie, anciennement un bâtiment du chantier naval, est aujourd’hui une magnifique salle de spectacle.
Des nombreux spectacles, concerts et pièces de théâtres y sont proposés. Des artistes et troupes venant des 4 coins du monde et de l’hexagone sont au programme.

Au delà de ces lieux d’expositions et de culture, de nombreuses autres manifestations éphémères ont lieu en extérieurs :

  • La fête foraine sur l’Esplanade Langlois au mois d’août.
  • Feux d’artifices du 14 juillet du 15 aout
  • Le marché de Noel
  • Le marché nocturne de l’été
  • La fête de la musique
  • Les fêtes votives
  • Des concerts gratuits à ciel ouvert ont souvent lieu l’été sur le port au bout du quai François Mitterrand.

Comment aller / se garer à La Ciotat

Si vous êtes véhiculés, de nombreux parkings sont prévus dans la ville pour les voitures et les deux roues, tous à proximité du centre et du port. Vous avez aussi l’option du parking relais qui se trouve à la gare SNCF. Il y a également la possibilité de stationner dans la rue, notamment autour des allées lumières si vous avez prévu d’aller à la plage.

Comment venir à La Ciotat depuis Marseille

La route depuis Marseille est très simple et rapide. Il vous suffit d’à peine une demi heure en voiture condition d’éviter les heures de pointe ! Vous avez le choix entre l’autoroute ou la départementale qui passe par les hauteurs de Marseille et Cassis ( A faire au moins une fois). En transports en commun le TER met environ 30 minutes également et il faut compter entre 45 minutes et 1 heure en bus.

Retrouvez ici toutes les informations détaillées pour venir et stationner à La Ciotat.

Malgré ses apparences de station balnéaire, La Ciotat vie toute l’année au son de la culture et de l’art. C’est une ville riche en histoire où tout ciotaden est fier d’en faire partie.